23/03/2015

VIRES DES TRANSPORTS PUBLICS A CAUSE DE LEUR CHIEN 8

Bruxelles: ces voyageurs virés des transports publics à cause de leur chien

Rédaction en ligne

Se faire virer du métro, du tram ou du bus à cause de son chien? Cela paraît insensé et pourtant des témoignages de Bruxellois, il en existe à la pelle. En cause, un règlement trop vague de la Stib, estiment-ils.


Le labrador de Christina a été refusé plusieurs fois par les chauffeurs.

D.R.

Le labrador de Christina a été refusé plusieurs fois par les chauffeurs.

Station de la Bourse, 13h15 dimanche 8 mars 2015, un homme est prié de quitter le métro car son dalmatien ne possède pas de muselière. La scène se passe très vite, mais n’échappe pas au regard vigilant de Georges Blau-Turner. Accompagné de son association, «les promène-Toutous», il est outré par l’attitude volontairement provocatrice des vigiles de la Stib.

«Ils n’ont pas le droit d’interdire à ce monsieur de prendre le métro. Il n’y a aucune réglementation qui interdit l’accès des chiens dans le métro», affirme-t-il. Du côté de la Stib, la porte-parole Françoise Ledune confirme que tous les chiens sont les bienvenus, mais «il existe des règles de convivialité à respecter», précise-t-elle. «L’accès est garanti pour les petits chiens, les guides pour aveugles ou encore ceux de la brigade canine. Les chiens plus grands, qui occupent littéralement un siège doivent par contre s’acquitter d’un titre de transport. Il est également convenu que des chiens au comportement dangereux soient contraints de porter une muselière. Le voyage doit être plaisant et sécurisé pour tous nos usagers», explique la porte-parole.

Pourtant Georges Blau-Turner n’en démord pas, ce n’est pas la première fois que des maîtres et leurs chiens se font éjecter du métro sans raison. «Ce qui me dérange le plus, c’est cette pseudo-discrimination et la manière dont réagissent les gardiens, ce n’est ni plus ni moins de l’abus de pouvoir!», invective-t-il. «Lorsque j’ai demandé aux vigiles pourquoi ils agissaient de la sorte, ils m’ont dit qu’ils ne faisaient qu’obéir à une note qui circule en interne», s’exclame-t-il.

20:51 Écrit par georges | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.