16/11/2015

SAVOIR QUOI FAIRE !

Sauriez-vous vraiment quoi faire si un jour votre animal de compagnie s’arrête de respirer ?
 
Apprendre les gestes qui sauvent est d’une importance cruciale, que ce soit pour les humains ou pour les animaux. Vous savez peut-être pratiquer certaines manœuvres de secourisme de base sur un être humain, mais sauriez-vous sauver la vie de votre chien ou de votre chat si un accident se produisait ?

Connaître les procédures d’urgence si votre chien ou votre chat s’étouffe, ou s’il a du mal à respirer, pourrait bien lui sauver la vie en attendant l’intervention d’un vétérinaire.

Voici quelques petites choses que les propriétaires de chiens et de chats doivent savoir absolument, et qui pourraient bien sauver un jour ou l’autre la vie de leur fidèle compagnon !

 

massage-cardiaque

 

Le massage cardio-pulmonaire permet de préserver les fonctions des organes vitaux, et en particulier du cerveau, jusqu’à ce que la respiration et la circulation sanguine soient restaurées.
Pour les humains comme pour les animaux, les signes qui indiquent le besoin d’un massage cardiaque sont l’inconscience, l’absence de réponse et de mouvement physique, l’absence de clignement des yeux. On peut vérifier que la respiration s’est arrêtée en plaçant son oreille près des voies respiratoires et en observant l’abdomen qui ne bouge plus sous l’action des poumons.

Ces symptômes peuvent survenir dans le cas d’une noyade, d’un étouffement, d’un choc électrique, d’une crise cardiaque ou d’autres situations semblables.

Si un objet ou corps étranger se trouve coincé dans la gorge ou obstrue les voies respiratoires, il est important d’essayer par tous les moyens de le retirer avant de faire quoi que ce soit d’autre.

Pratiquer le bouche-à-museau

a

 

Les informations qui vont suivre ont été mises à jour avec les dernières recommandations et informations connues à ce jour, basées sur la toute première étude concernant les comportements à adopter pour sauver un chien ou un chat en état d’arrêt cardiaque et respiratoire. Parue en 2012, l’étude recommande quelques mises à jour par rapport à l’ancien protocole de sauvetage, afin de maximiser les chances de survie :

– Essayez d’effectuer entre 100 et 120 compressions par minute (massage cardiaque)

– Effectuez d’abord 30 compressions suivies par 2 respirations, et renouvelez l’opération autant de fois que nécessaire.

– Effectuez le massage cardiaque en tenant compte des différents types de poitrines et tailles des animaux (voir les diagrammes au-dessous)

 

Voici maintenant la marche à suivre pour pratiquer le massage cardiaque sur un animal :

1. Allongez l’animal sur une surface plante, étirez la tête de manière à ce qu’elle soit bien alignée avec le cou, pour créer une bonne entrée d’air.

2. Ouvrez la mâchoire afin de vérifier que rien ne bloque l’arrivée d’air.

Essayez de retirer tout corps étranger potentiel. Tirez la langue en avant pour faciliter l’ouverture, vous pouvez vous aider d’un bout de tissu ou d’un bout de votre t-shirt pour attraper la langue sans qu’elle glisse de vos doigts.

3. Placez vos mains autour du museau afin que seules les narines soient à l’air libre.

Soufflez dans les narines pour effectuer 5 respirations rapides. Suivant la taille de l’animal, il faudra souffler plus ou moins fort et longtemps : guidez-vous à la vue, observez les mouvements de l’abdomen et n’essayez pas de forcer en soufflant trop. Attendez un peu entre chaque respiration, afin que les poumons se soient totalement vidés avant de souffler une nouvelle fois. Par la suite, vous continuerez les respirations en les espaçant de 3 secondes entre elles.

4. Cherchez le pouls afin de savoir si l’animal a besoin de compressions/ massage cardiaque ou non.

Placez votre doigt à l’intérieur de la cuisse, juste au-dessus du genou et en-dessous de l’aine. Si vous n’arrivez pas à sentir le pouls, essayez de placer vos doigts sur le thorax, là où le coude du chien touche les côtes. Il est recommandé de s’entraîner à chercher le pouls sur son animal, car selon les espèces cela peut être plus ou moins facile. Ainsi, vous serez préparé en cas de problème.

5. En cas d’absence de pouls, administrez le massage cardiaque en plaçant vos deux mains sur la poitrine de l’animal.


– Pour la plupart des chiens
, les compressions peuvent être pratiquées sur la partie la plus large de la poitrine, tandis que le chien reste allongé sur le côté (Fig. A)

ba

– Pour les chiens à la poitrine saillante (étroite et profonde, pour des races tels que les lévriers et autres chiens de chasse et de course), les mains doivent être placées plus près de l’aisselle de l’animal, directement au-dessus du cœur (Fig. B)

c

– Pour les chiens à poitrine en forme de fût (proéminente et ronde, type Bulldog) allongez le chien sur son dos et compressez sur le sternum (directement au-dessus du cœur) comme vous le feriez pour un être humain. (Fig. C)

d

Pour les chiens de taille moyenne à grande, vous pouvez utiliser vos deux mains l’une sur l’autre, comme illustré sur ces schémas, les doigts entrecroisés comme pour le massage cardiaque humain. Mais pour les plus petits animaux et les petits chiens, vous pouvez placer une seule main.

 

Pour les très petits chiens, les chatons ou les chiots, effectuez le massage cardiaque avec le pouce.

 

– Pour les chats et les chiens de petite taille, vous pouvez procéder comme suit : placez une main autour du sternum, entourant le cœur tandis que vous soutenez le dos de l’autre main afin de prendre appui. (Fig.A)

e

– Pour les chats, vous pouvez aussi opérer à deux mains en compressant sur les côtes. Vous pouvez choisir l’une ou l’autre de ces techniques de massage en fonction de la taille de l’animal. (Fig. B)

f

Utilisez le bas de la paume de vos mains pour effectuer 30 compressions rapides, suivies par 2 respirations (ventilation en bouche-à-museau) puis vérifiez si l’animal reprend conscience. Si ce n’est pas le cas, continuez les compressions en essayant d’adopter un rythme de 100/120 compressions par minute (entre 3 et 4 cycles compression/respiration, c’est-à-dire le même rythme que pour l’être humain)

 

Idéalement, le massage cardiaque est pratiqué dans la voiture, tandis qu’une autre personne vous conduit vers le centre vétérinaire le plus proche. Si cela n’est pas possible, contactez un vétérinaire dès la perte de connaissance de l’animal et pratiquez le massage cardiaque en attendant son arrivée sur place.

 

Voici une vidéo qui vous montre, en pratique, les gestes à réaliser.

La vidéo est en anglais, mais la procédure est la même et vous reconnaîtrez sans problème les différentes étapes évoquées plus haut. Cela peut vous permettre de voir concrètement comment le massage se fait, et comment l’abdomen doit se gonfler lors de la respiration. Notez bien que cette vidéo emploie la méthode ancienne de 15 compressions suivies par 1 respiration. Depuis les nouvelles études réalisées en 2012, les vétérinaires recommandent 30 compressions suivies par 2 respirations, pour augmenter les chances de sauver l’animal, comme nous l’avions expliqué en début d’article.

 

 
So

20:05 Écrit par georges | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.